Irokko : première application mobile pour compenser les émissions de GES

Auteur : L'équipe Irokko

Communiqué de presse du 5 juin 2017 

Québec, le 5 juin 2017 – L’entreprise québécoise Irokko lance la première application mobile offrant aux Québécois la possibilité de compenser leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) par le reboisement au Québec et en Amérique latine, grâce à la participation de ses partenaires techniques, la Société de Coopération pour le développement international (SOCODEVI) et la Fédération québécoise des coopératives forestières (FQCF).

En cette Journée Mondiale de l’Environnement, la nouvelle application Irokko permet de poser un geste concret dans la lutte aux changements climatiques et de soutenir en même temps le développement de coopératives forestières d’ici et d’ailleurs. Cette application permet à chaque individu de planter des arbres au Québec ou au Pérou, pour seulement 7$ par arbre, et compenser ainsi ses émissions de GES d’une façon solidaire.

Les partenaires d’Irokko et leurs réseaux de coopératives forestières s’engagent à ce que les arbres ainsi plantés soient protégés et conservés pour leur durée de vie utile à des fins de piégeage de GES (soit pour une durée de 30 à 50 ans selon les espèces et les lieux).

« Au bout de vos doigts, vous avez la possibilité de calculer rapidement vos émissions, de choisir l’endroit où vous souhaitez planter vos arbres et de le faire à un coût accessible. C’est une solution clé en main, conviviale et responsable qui contribue à renforcer le leadership québécois en matière de réduction de GES au niveau canadien et mondial», affirme Saliou Diallo, fondateur et directeur d’Irokko.

Selon Statistiques Canada, les Québécois émettent en moyenne 10 tonnes de CO2 par an et par habitant contre 13 pour la moyenne canadienne. Qui plus est, selon les recherches menées pour le compte d’Irokko par notre partenaire scientifique, la Chaire en éco-conseil de l’Université du Québec à Chicoutimi, un arbre planté dans le cadre d’Irokko équivaut à une moyenne d’une demi-tonne (0.5 TM) de CO2 absorbée. Ainsi avec 20 arbres plantés individuellement, les québécois pourraient être carboneutres.

Pour l’instant, l’application Irokko est disponible uniquement sur le système d’exploitation mobile Android. Au cours des prochains mois, l’application devrait faire son entrée sur la plateforme Apple et devenir ludique et éducative.

À propos d’Irokko Irokko

est une entreprise dont les valeurs sont fondées sur la Responsabilité, l’Innovation et l’Ouverture (RIO), en référence à la première rencontre internationale dédiée au climat qui a eu lieu en 1992 à Rio de Janeiro. Nous collaborons principalement avec des réseaux de coopératives au Nord et au Sud que nous rémunérons de façon égale en respect de l’article 23 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme qui dispose que «Toutes les personnes ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal». De plus nous nous engageons à soutenir la recherche universitaire en matière de compensation des GES.

Nous avons choisi ce nom car l’iroko est l’arbre qui a les capacités d’absorption de CO2 les plus élevés au monde. En 1990, le professeur Verrecchia de l’Université de Lausanne découvre que l’iroko capte le CO2 émis dans l’atmosphère pour le transformer en calcaire, cette faculté le distingue de tous les autres arbres. L’iroko est également un arbre qui vit des centaines d’années et qu’on retrouve dans plusieurs régions de la planète sous des noms différents. À l’image de l’arbre, l’application ambitionne de perdurer dans le temps, d’offrir la possibilité d’absorber des quantités importantes de CO2 grâce au volume des utilisateurs et d’être un outil disponible pour les détenteurs de smartphones où qu’ils soient sur la planète.

À propos des partenaires

Fédération Québécoise des Coopératives forestières (FQCF)

Elle regroupe 33 coopératives de travailleurs et de producteurs au Québec. Ces coopératives produisent des plants et elles reboisent annuellement près 40 millions d’arbres partout au Québec. Elles sont impliquées dans tous les segments de l’aménagement forestier et elles réalisent un chiffre d’affaires de 275 millions de dollars canadien. Dans le cadre du programme Irokko, la FQCF sera l’organisation responsable de la réalisation des projets de reboisement au Québec.

SOCODEVI

La Société de coopération pour le développement international (SOCODEVI) est un réseau de 27 entreprises et organisations coopératives et mutualistes qui partage son expertise technique et son savoir-faire avec ses partenaires dans les pays en développement. Depuis 1985, la SOCODEVI a mené plus de 400 projets et initiatives de développement dans 40 pays à travers le monde afin d’améliorer les conditions de vie des populations les plus défavorisées. Forte de son expérience de plus de 25 ans dans le développement d’activités forestières, la SOCODEVI sera l’organisation responsable de la réalisation des projets de reboisement en Amérique latine dans le cadre du projet Irokko.

Chaire en éco-conseil de l’Université du Québec à Chicoutimi

Organisme universitaire dont l’un des principaux modes d’intervention est l’assistance professionnelle auprès d’organismes, d’institutions ou d’entreprises souhaitant élaborer des projets dans un cadre de développement durable.

 

Commentaires